Etienne Guérin

 

DSC_0297

Afin de lier l’analyse des textes (maîtrise de Littérature et linguistique françaises et latines, Paris 3, Sorbonne-Nouvelle) à une recherche, initiée par la pratique des arts martiaux traditionnels (Aïkido, Escrime, Muay Thaï, Savate Boxe française), qui l’oriente vers les arts du souffle et du geste, il suit une formation professionnelle en théâtre dansé et chanté au Théâtre du Lierre, à Paris, sous la direction de Farid Paya, Aloual et Pascal Arbeille, où il reçoit un enseignement axé sur la choralité et le lien de la voix au corps et à l’espace. Il suit parallèlement une formation de chant au Conservatoire du Perreux sur Marne. En 2006, il intègre l’Académie Internationale des Arts du Spectacle, dirigée par Carlo Boso et Danuta Zarazik, à Montreuil (93), dont il sort diplômé en 2009.

Spécialisé en jeu masqué et théâtre de mouvement, il a joué dans de nombreux spectacles de commedia dell’arte, mis en scène par Carlo Boso, Jean-Hervé Appéré, Anthony Magnier. En 2013, il suit une formation de topeng, danse masquée balinaise, sous la direction de Made Jimat, à Batuan (Bali, Indonésie), et poursuit actuellement sa recherche par la pratique du théâtre et kabuki sous la direction de Shiro Daimon, à Bordeaux et Paris. Il a accompagné Shiro Daimon sur scène dans les spectacles Kiyohimé, au Petit Palais à Paris, et Sokkyo, au Mac Orlan à Brest. Il est actuellement en création avec Vladimir Granov, spécialisé dans la bio-mécanique théâtrale de Meyerhold, pour la compagnie L’Alouette.

En 2016, il crée avec Maud Landau, à Bordeaux, la compagnie La Libellule, pour laquelle il met en scène Femmes Pirates, spectacle jeune public d’après Daniel Defoe, et Le Centaure et La Bacchante, de Maurice de Guérin.