George Dandin

De Molière

 

Création collective dirigée par Charly Labourier
Direction des chants : Etienne Guérin
Costumes : Sonia De Sousa
Décors : Bozzi et Figli / Yohan Chemmoul
Masques : Yohan Chemmoul
Graphisme : Harmony U
Création lumière : Florent Pénide
Photos et vidéos : Marine Jacquet / Ambra Tonini

George Dandin est un paysan dont la fortune est faite, et qui s’est offert le luxe d’une brillante alliance : en épousant Angélique de Sotenville, il redore le blason de cette famille désargentée, obtenant du même coup pour ses futurs enfants le titre de gentilshommes.

Mais Angélique, mariée de force à cet homme qu’elle exècre, entend bien profiter des quelques belles années que lui offre sa tendre jeunesse, et noue un commerce suspect avec un certain gentilhomme du nom de Clitandre.

Par l’entremise de leurs valets respectifs, Claudine et Lubin, ils voudraient duper le mari jaloux, mais Dandin veille, et tente à plusieurs reprises de les confondre, en prenant à témoin les parents d’Angélique…

 

arrow

George Dandin

Renaud Gillier
close
"J’enrage de bon cœur d’avoir tort lorsque j’ai raison."
arrow

Angélique

Maud Landau
close
"Je me moque de cela et ne veux point mourir si jeune."
arrow

Clitandre

Luca Bozzi
close
"Les privilèges qu’ont les maris sont des choses cruelles, per un amante che ama come me."
arrow

M. de Sotenville

Etienne Guérin
close
"Apprenez qu’il n’est pas respectueux d’appeler les gens par leur nom, et qu’à ceux qui sont au dessus de nous, il faut dire Monsieur tout court."
arrow

Claudine

Elise Touchon-Ferreira
close
"Hélas, que le monde est rempli de méchanceté de m’aller soupçonner ainsi, moi, qui suis l’innocence même"
arrow

Mme de Sotenville

Laure Caillet
close
"Ne vous déferez-vous jamais avec moi de la familiarité de ce mot de “belle mère” et ne sauriez-vous vous accoutumer à me dire “Madame."
arrow

Colin

Luca Bozzi
close
"Oui Monsieur!"
arrow

Lubin

Etienne Guérin
close
"Il ne faut point tant de beurre pour faire un quarteron"

Dossier